Un Chauvière dans le Loiret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un Chauvière dans le Loiret

Message par Franckd le Mer 7 Juin - 22:00

Bonsoir,

je suis nouveau propriétaire d'un Chauvière de 5 m des années 30, et tout aussi nouveau sur le forum.
je vous partage quelques photos afin d'avoir vos avis sur cette embarcation et son état général.
Nb: les planchers n'ont pas été retrouvé, le mat et la voile également.
Dernière restauration connue au début des années 80.
il fut acheter d'occasion en 1935 par un professeur de Gymnatique du Lycée de Vendôme (41) puis cédé au cours des année 60 à un autre professeur dudit lycée  qui y tenait beaucoup et enfin donné en 1978 à l'un de mes amis.
Ce dernier devant déménager sans pouvoir le stocker tenait beaucoup à me passer le témoin en me confiant ce bateau chargé d'histoire. C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai accepté (sans manqué auparavant d'être allé lire ici ou là (mais surtout ici) tout ce que je pouvais trouver d'information sur les canoë bois et leur restauration.



















avatar
Franckd

Date d'inscription : 05/06/2017
Messages : 5

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Chauvière dans le Loiret

Message par Franckd le Mer 7 Juin - 22:39

j'en profite également pour vous poser une question:
Après le décapage, faut-il systématiquement enlever les fausses quilles et mettre la coque à nu avant de poursuivre la restauration?
Dans tous les cas je souhaite le garder dans son jus avec toutes ses quilles d'échouage une fois restauré.
avatar
Franckd

Date d'inscription : 05/06/2017
Messages : 5

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Chauvière dans le Loiret

Message par hans le Jeu 8 Juin - 21:04

Bienvenue FranckD
Pour un moindre travail, tu reprends l'étrave si elle n'est pas trop attaquée, tu refais le siège et peux même laisser comme il est le plat bord bouffé par un castor. Tu ne touches pas aux bandes de protection. Le bois a l'air assez sain.
Une belle acquisition.
avatar
hans
Admin

Date d'inscription : 18/05/2013
Messages : 737
Localisation : Paris est

http://canoebois.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Chauvière dans le Loiret

Message par Franckd le Jeu 8 Juin - 21:41

Merci Hans, c'est une excellente nouvelle que tu m'annonces.
Qu'entends tu par reprendre l'étrave?
Changer le morceau piqué aux vers, mastiquer? (la poupe est comparativement beaucoup plus saine que la proue)

de quelle(s) essence(s) de bois sont composé l'étrave et les plats bords et les sièges?
avatar
Franckd

Date d'inscription : 05/06/2017
Messages : 5

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Chauvière dans le Loiret

Message par hans le Jeu 8 Juin - 23:28

Franckd a écrit:Merci Hans, c'est une excellente nouvelle que tu m'annonces.
Qu'entends tu par reprendre l'étrave?
Changer le morceau piqué aux vers, mastiquer? (la poupe est comparativement beaucoup plus saine que la proue)

de quelle(s) essence(s) de bois sont composé l'étrave et les plats bords et les sièges?
Soit boucher les trous de l'étrave si elle n'est pas complètement bouffée, soit la refaire mais c'est une autre paire de manche. Pourquoi pas se lancer...
avatar
hans
Admin

Date d'inscription : 18/05/2013
Messages : 737
Localisation : Paris est

http://canoebois.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Chauvière dans le Loiret

Message par charles andré le Jeu 8 Juin - 23:47

Pour reprendre quelques attaques de vrillette, j'ai injecté de la colle polyuréthane (Internationale monocomposant) dans les trous avec une seringue, jusqu'à ce qu'elle ressorte par les autres trous. S'il reste assez de bois sain, ça consolide bien la pièce attaquée. Si comme moi tu préfères naviguer vite, c'est la solution. Mais si tu veux prendre du plaisir à une restauration impeccable, il faut changer la pièce.

Le siège a l'air totalement mangé: il faut le jeter, après avoir relevé ses dimensions. Il faut peut-être aussi traiter partout fortement après le décapage. Attention, parfois les bestioles ont pu faire des dégats invisibles en mangeant des pièces par l'intérieur.

Les Chauvière ont souvent les membrures abimées juste à la traversée de la contrequille, vérifier la dureté du bois avec l'ongle ou un petit tournevis.

Je suis surpris par les fausses quilles juxtaposées : un ajout postérieur ou un renfort d'origine ?

J'ai récemment déposé des fausses quilles complètement mangées sur un Chauvière (je ne l'ai pas fait sur mes autres canoës). Elles sont parties sans aucune difficulté et dessous la coque est absolument impeccable. Je n'en remettrai pas. Mais si l'objectif est de les laisser et qu'elles sont en état potable, autant ne pas les déposer.

Quelle est la nature du dépot blanchâtre qu'on aperçoit ?
avatar
charles andré

Date d'inscription : 14/06/2013
Messages : 359

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Chauvière dans le Loiret

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum